1. Ces 3 critères du commerce équitable garantissent de meilleures conditions de travail!
- Le paiement d’un prix juste
- La participation des travailleurs et producteurs aux décisions
- Le soutien à une agriculture paysanne et familial.

OUI. Ces 3 critères fondamentaux du Commerce Equitable assurent au final la dignité des travailleurs des pays du Sud engagés dans le partenariat du commerce équitable.

 

2. Le producteur reçoit le prix de vente du produit équitable une fois celui-ci acheté par un consommateur!

NON. Le producteur est payé en partie avant que le produit soit acheté par le consommateur car Artisans du Monde effectue un pré-paiement jusqu'à 50% à la commande. Les producteurs limitent ainsi le recours à un financement extérieur.


3. Le prix équitable est issu d'une négociation entre les acheteurs et les vendeurs. Il diffère selon chaque pays et est adapté aux conditions de celui-ci (coût de la vie locale à la période donnée)!

OUI. La relation est durable avec le producteur, de 3 à 5 ans selon les filières. C'est ce dernier qui est toujours à l'initiative du prix qui tient compte du coût réel de production pays par pays. C'est seulement une fois ce prix équitable, défini et payé au producteur, que les différents acteurs ajoutent leur marge (les taxes et les frais de la structure d'exportation/importation et de celle de la distribution), et que le prix de vente en boutique est calculé.

4. Artisans du Monde est une boutique qui dépend de Maisons du Monde!

NON. Maison du Monde fait du commerce conventionnel. Aucune confusion possible.


5. Un milliard de personnes dans le monde sont sous-alimentées et les ¾ sont des paysans qui cultivent la terre!

OUI. Triste réalité des paysans chassés de leur terre et qui sont obligés de devenir des salariés agricoles exploités honteusement, ou d'immigrer dans des bidonvilles.


6. La production intensive de cacao contribue à la déforestation, à l’appauvrissement des sols et à un besoin de main d’oeuvre de masse peu coûteuse – les enfants!

OUI Qui dit production intensive, dit engrais, pesticides et intrants-chimiques, appauvrissement des sols, dégradation de la santé des travailleurs et détérioration de l'environnement.


7. Le chocolat (cacao) est le produit issu du commerce équitable le plus vendu en France!

NON. C'est le café: Production mondiale - 8.497200 tonnes au total dont 550 000 certifiées équitable – 6.47%. Le cacao : Production mondiale 4.162000 tonnes au total dont 58 268 certifiées équitables – 1,4%. En France les chiffres sont difficile à obtenir mais les proportions en volume sont à l'identique de celles de la production mondiale, ainsi que les % de produits certifiés équitables. Source PFCE/FTI Max Havelaar 2013/2014.

8. L’Indonésie est le pays le plus grand producteur de cacao au monde !

NON. La Cote d'Ivoire et le Ghana produisent 70% de la production mondiale et la Cote d'Ivoire est le plus gros producteur.

9. Moins de 5 groupes multinationaux contrôlent le commerce de jus de fruits dans le monde.

OUI . Deux sont brésiliens.


10. Sur 238 000 travailleurs qui récoltent les fruits dans les plantations des multinationales au Brésil, 25% ont un contrat de travail!

OUI. Il ne faut pas confondre l'agriculture en plantations (industrielle et intensive, mécanisée à outrance et à base de produits chimiques) et l'agriculture familiale et paysanne (petite structure agricole exploitée en famille, sur un modèle d'agro-biologie et/ou d'agro-foresterie, peu mécanisée et grande pourvoyeuse de main d'oeuvre). Il y a donc 178500 travailleurs du secteur qui travaillent sans contrat de travail!


11. Au Costa Rica, 75 % des travailleurs dans les plantations d’ananas sont des migrants sans papiers. Ils travaillent 80 heures par semaine pour un salaire inférieur à la moitié du minimum légal!

OUI. Ne pas confondre le salaire minimum légal décidé par un Etat, le salaire vital qui s'appuie sur les recommandations de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) et qui est un objectif pour les ONG - c'est une réponse au besoin de base d'une famille d'agriculteurs et/ou de salariés – et, le salaire équitable qui est le juste prix convenu après négociation : socialement juste, respectueux de l'environnement et qui permet de vivre dans la dignité.


12. On peut acheter des produits alimentaires français certifiés équitables et identifiés par ces logos:

OUI. Ce sont des logos qui vont apparaitre de plus en plus souvent sur certains produits. Ils vont certifier que les produits sont bien issus du commerce équitable Nord/Nord : produits en France et consommés en France. La Charte du Commerce Equitable Nord/Nord est un cadre de référence – pas encore un système de garantie. Elle s'adresse aux acteurs des filières longues (paysans et entreprises) comme aux acteurs des circuits de proximité. Seules les filières avec au moins une structure intermédiaire entre producteurs et consommateurs sont concernées.
Elle est issue de la loi sur l'Economie Sociale et Solidaire de 2014 dite loi Hamon. Elle est le fruit de la collaboration de 3 réseaux : la Plateforme du Commerce Equitable (PFCE), de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique (FNAB), et du réseau “Initiative pour une Agriculture Citoyenne et Territoriale” (InPact). Le BIO c'est bien mais en plus, équitable c'est mieux.